Le destin de Babette et Mai 68 !

Affiche Le Destin de Babette

Après la superbe projection au Festival International du Film des Métiers d’Arts au cinéma le Méliès, le film sera présenté au Festival de l’Histoire de l’Art du 1er au 3 juin, à Fontainebleau. Réalisé par Sylvain Ley avec Babette Pons, Le destin de Babette sera projeté à la Galerie Terres d’Aligre le 17 mai. Au programme les affiches réalisées par l’atelier Pons en Mai 68 !

Voici la programmation :

invitation Mai_68_terresdAligre_3 (glissé(e)s)

 

 

Publicités

Dans les pas des moines

Le film de Tanguy Louvel sera projeté en avant-première :

le mardi 19 décembre, à 20 h 00,à l’abbaye de Melleray.

le jeudi 21 décembre, à 20 h 00au Cinéma Émeraude de Châteaubriant.

afficheFilm réalisé pour KTO et TV Rennes, coproduit par Candela, KTO et les Productions du Regard, avec le soutien de la communauté de communes Châteaubriant-Derval, du Conseil Régional des Pays de la Loire, du Centre National de Cinématographie et l’image animée.

Nous n’irons plus à Varsovie, à découvrir en novembre !

Le nouveau film de Gérard Alle et Sylvain Bouttet : Nous n’irons plus à Varsovie, passe peut-être près de chez vous…

AFFICHE Nous n'irons plus à Varsovie Prochaines projections :

Le Grand Bleu, à Carhaix, le 15 octobre 10 h 30

L’Argoat à Callac, le 24 octobre 20 h 30,

Theix-Noyalo, le 8 novembre 20 h 30,

Le Korrigan à Romillé, le 9 novembre 20 h 30,

Paimpol, le 12 novembre à 20 h,

Tourc’h, le dimanche 12 novembre

« Je suis en même temps un survivant de l’insurrection du ghetto de Varsovie et un ancien membre de la résistance polonaise torturé par des juifs. En ce sens, mon expérience est unique. Cela me donne une vision multipolaire du monde : je vois la polarité nazie, je vois la polarité juive, je vois la polarité des victimes de l’Holocauste, je vois la polarité de la résistance polonaise, et entre tout cela, il y a quelque chose que je n’arrive pas à saisir dans sa totalité, c’est l’homme. »

Georges Zbigniew Metanomski

Résumé 

Un homme vieillissant avec sa femme dans une maison de la baie de Douarnenez. Le temps s’écoule selon le même rituel… Le calme après la tempête du massacre organisé des Juifs de Pologne, alors que lui était adolescent. Mais le vieux monsieur ne s’arrête pas à l’innommable. Il fouille dans ses souvenirs, réfléchit sans cesse, élabore une mise en abîme de sa propre vie et du vingtième siècle pour mieux nous parler d’aujourd’hui et des petits faits de tous les jours qui préfigurent la barbarie ou permettent de la repousser. Une visite organisée, une dérive plutôt, qui met à mal bien des croyances et des préjugés sur nos vies. Avec en plus l’humour et le sourire de deux amoureux intemporels…